9 astuces naturelles pour que votre grippe en prenne pour son rhume

La saison du rhume et de la grippe frappe fort cette année. Congestion nasale, nez qui coule, fièvre, frissons, toussage, mouchage… Ô Grâce! On souhaite ardemment soulager tous ces symptômes. Voici quelques trucs et conseils (dont certains sont suggérés par vous!), afin de nous aider à apaiser de façon naturelle ces inconforts qui nous rendent la vie, disons un peu plus pénible.

Congestion et écoulement nasal


Grand nez, gros nez, nez bouché, congestionné… On connait la chanson! Quand mon nez est bouché, je perds mes repères. La sensation de «sentir», dans tous les sens du mot. Je veux juste que ça débloque! Voici quelques astuces naturelles pour enfin bien respirer (et cesser de parler du nez!).

1. Solution saline

Nez bloqué? Eau saline dans les narines! Vous pouvez vous procurer un vaporisateur (ou des gouttes) d’eau saline prêt à l’emploi en pharmacie, ou encore fabriquer votre propre eau saline. Voici une recette simple, économique et facile à utiliser, pour les enfants de tout âge et toute la famille. À répéter aussi souvent que nécessaire.

Recette de solution saline pour le nez
Ajouter 2,5 ml (½ c. à thé) de sel à 240 ml (8 oz) d’eau bouillie refroidie
(source: guide pratique Mieux vivre avec son enfant).

2. Bain de vapeur

L’eau ou les vapeurs d’eau aident à liquéfier les sécrétions et à dégager le nez. Penchez votre tête au dessus d’un bol d’eau chaude (préalablement bouillie) et recouvrez votre tête d’une serviette. Inhalez la vapeur par le nez pendant quelques minutes. Ajouter à ce bain de vapeur quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée ou de sapin baumier (fermez vos yeux dans ce cas). Pensez à installer dans votre chambre l’hu-mi-di-fi-ca-teur (on se pratique ma fille et moi à dire ce mot!). Un bon bain chaud? On en profite pour ajouter une poignée de sel de la Mer Morte pour apaiser nos courbatures.

3. Bouillon de poulet

Un bouillon de poulet maison, voilà un incontournable pour combattre le rhume! En plus d’être réconfortante, une soupe chaude, au même titre que la vapeur d’eau, aide à liquéfier le mucus. Ajoutez de l’ail frais (antiseptique naturel) dans votre soupe pour donner un coup de pep à votre système. Ça vous donne faim tout ça? Voici en exclusivité la recette de soupe au poulet de ma mère, de loin la plus plus meilleure des soupes!

Recette soupe au poulet de maman

4. Décongestionnant

Vous vous souvenez du petit tube à insérer dans le nez et à inspirer (mon père en traînait toujours un dans ses poches)? On vous propose notre version en pot, le décongestionnant nasal iceberg (pas besoin de l’entrer dans le nez celui-là!). Du menthol pur à inspirer profondément. Et pour soulager les narines irritées par le mouchage répété: beurre de karité sans lésiner!

Maux de gorge et toux


On le sait «toux» de suite quand on a attrapé la grippe… ou plutôt qu’elle nous a attrapé! On a mal à la gorge. Ça gratouille, ça picote, ça fini par faire mal… On souhaite soulager d’emblée!

5. Gargarisme

Dès qu’on sent un petit chatouillement dans le fond de sa gorge, il faut attaquer M. Virus avant qu’il n’aille plus loin. À vos salières et vos cuillères, un gargarisme d’eau salée s’avère la meilleure affaire! Une 1/2 c. à thé dans un petit verre d’eau tiède (eau bouillie, puis refroidie) trois fois par jour minimum, rien de plus simple. Le sel est un bon antibactérien, et fait peur à M. Virus…

6. Boissons chaudes

On se «pijoune»: mot acadien qui signifierait «breuvage thérapeutique». Vous avez été plusieurs à nous partager vos mixtes et astuces naturelles pour apaiser les maux de gorge. En voici quelques uns, avec permission bien sûr!

Le mixte de Samuel 
« Gingembre et citron dans une tasse d’eau chaude! »

Le shooter de Danielle
« Le jus de 1 citron avec env. 1 c. à thé de petits morceaux de gingembre frais (mini cubes ou râpés) et une touche de poivre de Cayenne, à prendre sous forme de shooter (1 shot). Ça dégage et ça fait un bien énorme! » 

Le truc de Martine (et de Danielle aussi 😉 )
« Quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée dans la bouche ou directement sur la langue, très efficace contre mal de gorge et pour dégager les voix respiratoires. »

La recette de la grand-maman de France
« Ma grand-mère avait toujours des remèdes naturels pour différents bobos. Je vous partage sa recette de cannelle et miel pour la grippe. Ça fonctionne et ça sent bon! Bon aussi pour le système immunitaire. »
–  2 c. à thé de miel
–  1 c. à thé de cannelle en poudre
–  Mélanger à 1 tasse d’eau chaude
–  Prendre 2 fois/jour

Mon truc à moi!
Le sureau! Je vous parlais de la fameuse tisane mauvaise grippe (et celle de sapin baumier) dans mon article de décembre. L’extrait de sureau quant à lui m’a sans aucun doute épargné une grippe cet hiver. J’emploie celui de la compagnie SURO ou encore le sirop aux herbes de Souris verte (sans alcool, donc parfait pour les enfants – quoique mes filles n’aient pas apprécié son goût). Deux compagnies québécoises (merci Horélya 😉 ).

Douleurs musculaires, frissons et congestion pulmonaire


Quand on a la grippe, nos p’tits soldats blancs et nos anticorps se mettent au garde à vous pour défendre notre corps. Vous vous demandez où est-ce que j’ai bien pu prendre ces informations scientifiques? Hé bien, je vous invite à lire Grand méchant rhume d’Angèle Delaunois. Très bien expliqué et illustré 😉

7. Courbatures

Petits, papa nous «pijounait» (nous frictionnait) lorsque nous étions malades. À l’époque, c’était avec le bon vieux Vicks. Aujourd’hui, nous avons notre pommade naturelle Frisson, 100% végétale. En plus de procurer un soulagement efficace des symptômes reliés aux affections respiratoires banales (rhume, toux ou bronchites simples), elle apaise les courbatures et les douleurs musculaires. Allez! Pijounez-vous! Ou mieux, demandez à quelqu’un de le faire pour vous. Et n’oubliez pas le dessous de vos pieds et une bonne paire de bas de laine!

8. Fièvre

Lorsqu’il combat un gros rhume ou l’influenza, le corps se défend. Il surchauffe voilà la fièvre apparaître. La fièvre est un bon allié, un moyen d’auto-défense à utiliser dans le processus de notre rétablissement. La fièvre accélère entre autres la production des globules blancs (les fameux p’tits soldats). On doit juste boire souvent et abondamment pour maintenir la transpiration et éviter la déshydratation. Bien entendu, c’est du cas par cas. Vous trouverez ici une explication intéressante sur La fièvre, une amie qui vous veut du bien.

9. Cataplasme de moutarde

Votre grand-mère vous a peut-être déjà badigeonné de sa fameuse mouche de moutarde pour soigner votre rhume? Vous trouvez dans l’ouvrage Guide de soins naturels pour la famille de Céline Arsenault, naturopathe, les indications et la préparation d’un cataplasme de moutarde. Ce guide pratique est par ailleurs un outil de référence très intéressant pour la santé quotidienne de toute la famille. Merci à mon amie Marjolaine de me l’avoir offert.

Prévention


On ne le dira jamais assez, la prévention est sans contredit le meilleur des remèdes! Se laver les mains fréquemment et éviter de porter les mains à son visage, tousser dans son coude, sortir prendre un bon bol d’air frais, avoir une saine alimentation, bouger et bien dormir. On a déjà le rhume ou la grippe? On prend congé et on reste à la maison pour se reposer, quitte à remettre ses activités à plus tard. Après tout, on risque de mieux en profiter une fois plus en forme!

Je vous laisse sur le truc de l’oignon de Guyl, un truc qui m’a été conseillé à quelques reprises. Je me promets de l’essayer la prochaine fois qu’un vilain rhume ou une méchante grippe se pointe sous mon nez!

Le truc de l’oignon de Guyl
« Chez-nous, dès que la période de la grippe se pointe le bout du nez, on installe des oignons dans les pièces principales. Il me faut préciser que les oignons sont coupés en quatre sur le dessus, formant ainsi un x d’environ 1/2 po de profond, et on en met un dans chaque pièce (salon, cuisine, salle de bain, chambre au besoin…). Pour ceux qui ont peur des odeurs, ça sent à peine dans les minutes suivant l’entaille. L’efficacité de cette technique vient du fait que le liquide blanc de l’oignon va chercher les microbes dans l’air, agissant comme un assainissement. On laisse l’oignon en place une semaine ou deux, puis on en remet des nouveaux au besoin. Ai-je besoin de spécifier qu’il ne faut pas manger les oignons par la suite…? On a partagé ce truc avec plusieurs personnes, et même des septiques nous sont revenus pour nous dire qu’ils étaient stupéfaits de voir que ça fonctionnait. Et c’est un truc qui ne coûte pas cher en plus d’être efficace, et ce même si la grippe est déjà “dans la place”. Bonne saison de la grippe! »


Abonnez-vous à notre liste de diffusion!






Nous (le Quai des Bulles) sommes fabricants de produits cosmétiques et ne nous interprétons aucunement spécialistes de la santé. Tous les trucs et astuces proposés dans cet article vous sont partagés de bonne foi. Par conséquent, nous nous dégageons des résultats qui peuvent découler de leur utilisation. Mais entre vous et moi, un oignon, ça ne fait de mal à personne… 😉

J’aime, je partage!

Facebook

3 commentaires

  • Samuel Collard 26 février 2018 à 16 h 36 min

    Wow, c’est la première fois que je me fais citer dans un article de blogue 🙂 En tout cas, c’est clair qu’avec la panoplie de trucs pour prévenir/guérir, on ne restera pas longtemps malade cette année! Je crois que tu ne fais pas mention du fait de se laver les mains constamment, ce serait probablement le meilleur conseil!

    Répondre

Laisser un commentaire

Veuillez noter que vos commentaires doivent être approuvés avant d’être publiés.